Ce Dimanche 29 avril, Je commémorais à Châtillon la Journée du souvenir de la déportation en présence des associations châtillonnaises qui perpétuent ce devoir de mémoire.
Il est important d’avoir à l’esprit que notre République est un bien précieux et fragile que nous devons préserver inconditionnellement.
Toujours se rappeler que l’Homme est capable du pire, le transmettre à nos enfants pour qu’ils visent toujours le meilleur…