Au lendemain de l’élection du nouveau Président de la République, nous commémorions le 8 mai 1945 à Chatillon. Ces moments d’union républicaine nous rappellent que la République est un bien précieux qu’il faut sauvegarder comme en témoigne le risque extrémiste que Nous avons collectivement déjoué en faisant barrage à Marine Le Pen.

Je me réjouis de la victoire d’Emmanuel Macron, candidat républicain face à la haine crasse et au projet mortifère de repli sur soi. Le nationalisme, c’est la guerre e tle  sens de l’Histoire nous oblige : la construction européenne Nous fait vivre en paix depuis plus d’un demi-siecle même s’il est vrai qu’un véritable projet politique européen doit relier les peuples entre eux dans le sens de la protection et de la solidarité de tous.
N’oublions jamais ceux et celles qui sont morts pour notre Liberté et conservons à jamais leur sacrifice à l’esprit pour ne jamais cesser de combattre pour nos valeurs, nous, français, peuple des Lumières.