À l’issue de la séance du Conseil Municipal du 20 décembre 2018, notre groupe exprime son indignation quant aux méthodes employées par un Maire isolé et totalement dépassé.

Alors que nous avions déposé dans les délais réglementaires un vœu tendant à l’ajournement du projet de stationnement payant eu égard aux nombreux préjudices causés aux Châtillonnais, le Maire a refusé sa mise au vote à bulletin secret acté par plus d’1/3 des élus présents.

Suite à notre insistance, notre vœu a été mis au vote à main levée mais nous avons alors été les seuls à assumer son adoption publiquement avec l’élu communiste.Le vœu a donc été rejeté au mépris des habitants qui dès le 2 janvier 2019, devront s’acquitter d’un stationnement payant cher et incohérent pour renflouer une mauvaise gestion!
Malgré ce déni de démocratie, nous continuerons à œuvrer quotidiennement pour les Châtillonnais et pour Châtillon : un recours devant la justice est en cours et nous ne nous laisserons pas impressionnée par ces tentatives d’intimidation.

Nous exprimons également notre indignation quant à la prise de parole en plein Conseil Municipal d’un promoteur dans le cadre de la présentation du compte-rendu d’activité de l’aménagement incohérent et coûteux du « Cœur de Ville ».
Ce n’est pas à un promoteur privé et porté par son seul intérêt financier qu’il revient d’expliquer l’action publique mais au Maire et à sa majorité d’assumer leurs choix politiques dans une opération alambiquée d’urbanisme.

Ce mélange des genres est grave et témoigne d’une majorité dépassée qui refuse d’entendre le mécontentement de la population, et, qui semble entretenir des confusions douteuses.