L’édition du Parisien d’hier nous apprend qu’une perquisition a eu lieu à la Mairie de Châtillon suite à un signalement que mon groupe avait effectué au Procureur de la République notamment sur certaines attributions de marchés publics.

Une fois de plus, des suspicions pèsent sur la gestion de la Municipalité alors que la population, défiante, réclame justement de la transparence dans l’action publique.

Rappelons que le Maire, Jean-Pierre Schosteck, avait déjà été condamné à 6 mois de prison avec sursis et 35000 € d’amendes là encore dans une affaire de marchés publics (peine allégée suite à son appel).

Je n’évoquerai évidemment pas une affaire judiciaire en cours mais souhaite apporter mon soutien plein et entier aux agents de la commune confrontés à cette situation et las de cette gouvernance.

Notre ville mérite mieux et nous y travaillons au quotidien pour les châtillonnais.