Depuis quelques mois, de nombreux vendeurs à la sauvette stagnent aux abords du Métro Châtillon-Montrouge et du terminus du tramway T6 entrainant différents trafics notamment de cigarette de contrebande en plus des traditionnels vendeurs de fruits et légumes et de gadgets de téléphonie mobile.

Cette situation exaspère à raison les usagers des transports et un voisinage excédé par les nuisances subies en terme de salubrité et d’incivilités.

A ce titre, si la police nationale et la police municipale font des rondes régulières, il est impératif que tous les acteurs de l’ordre public dans une zone de transports en commun aussi dense puissent se coordonner.

Afin de sortir de l’immobilisme, j’ai décidé de saisir le Directeur de la Sécurité de la RAPT en ma qualité de conseillère régionale.

Il est impératif qu’une coordination globale soit mise en place pour trouver des solutions pérennes et efficaces et faire cesser ces nuisances.