J’étais présente ce samedi 16 mars à la manifestation de soutien au Président de l’Association Velo-Piétons-Châtilon agressé alors qu’il se rendait à son travail en vélo en utilisant la piste cyclable qui longe le tramway t6.

Cela fait pourtant plusieurs mois que nous sommes plusieurs à dénoncer le caractère accidentogene de certains endroits notamment la jonction avec la coulée verte sans qu’aucune garantie ne soit apportée aux cyclistes par la Municipalité.

Pire, le Maire de Châtillon interviewé dans le Parisien parle d’une incivilité là oú nous sommes face à un véritable souci pour garantir une circulation apaisée dans notre ville.

Le vélo n’est pas un problème, c’est même une solution à l’époque où l’urgence écologique doit être prise en compte au quotidien.
Il s’agit d’un mode de transport à part entière qui doit être au cœur de l’aménagement de nos territoires et je félicite les associations franciliennes de la création de leur mouvement de coordination à l’échelle de la Région IDF.

Notre réunion publique de décembre 2017 en présence des Associations FAR-à Vélo et Paris en Selle sur la question des mobilités douces a permis de mettre au cœur du débat public de notre ville la nécessité de prendre en compte tous les types de mobilités dans un vaste plan de déplacement qui n’existe toujours pas en 2019. Rappelons que le dogmatisme du Maire prive Châtillon du velib, seule ville de petite couronne à proximité de Paris à ne toujours pas disposer d’interconnexions avec le métro ou le tramway…

Il est urgent d’agir, le vélo n’est ni un gadget ni simplement un loisirs et les pouvoirs publics doivent faire preuve de volontarisme pour favoriser son usage et assurer la sécurité de ses utilisateurs! J’ai déposé en ce sens au nom du Groupe Ensemble l’Ile-De-France un amendement au plan vélo régional qui doit être présenté lors de la prochaine séance de la commission permanente de la Region.