Honorée de participer cette année encore à l’assemblée générale de la Fnaca de Châtillon.
Les anciens combattants participent à la transmission nécessaire de notre pacte républicain.
Ainsi, par la loi du 7 décembre 2012, instituant le 19 mars comme date du souvenir, la République a reconnu le combat qu’ils portent depuis 1963 pour la mémoire de TOUTES les victimes de la guerre.

J’ai été leur dire avec beaucoup d’émotion que nous avons besoin d’eux pour que nos générations qui n’ont connu que la paix et nos enfants se rappellent à quel point c’est un bien précieux mais fragile.