Depuis quelques années, la capacité du Lycée Monod, qui doit accueillir les lycéens clamartois et chatillonnais, est dépassée.

Alors que Bagneux et Le Plessis Robinson auront leur lycée prévu au programme annuel d’investissement de la Région IDF, aucun lycée n’est prévu à Châtillon ni aucune annexe au Lycée Monod du fait de l’absence de réserve fonciè²re disponible.

Ainsi donc, l’urbanisme débridé de ces 30 dernières années et l’absence de prospective ou d’anticipation préjudicie directement à la qualité de vie des jeunes chatillonnais obligés d’allonger leur temps de transport de plus d’une demi-heure pour rejoindre Chatenay-Malabry ou Le Plessis Robinson…

La Municipalité ne s’est pas investie dans ce dossier pourtant prioritaire pour la Commune et aurait dû, à l’instar des villes voisines, réserver un terrain pour un potentiel nouveau lycée ou une annexe de l’existant. Mais rien, et ce,  malgré la mobilisation des Parents d’Elèves, des parents de lycéens ou de Martine Gouriet, notre ancienne conseillère générale.

Je suis mobilisée en tant que conseillère régionale sur ce dossier et j’ai donc saisi la Présidente du Conseil régional et sa Vice-Présidente en charge de l’éducation sur ce manque.

Les jeunes chatillonnais n’ont pas à être sacrifiés sur l’autel de l’absence d’anticipation de la Municipalité actuelle!

Vous trouverez mon courrier ci-dessous.


Dans le Parisien:
http://www.leparisien.fr/chatillon-92320/malgre-la-fronde-des-parents-il-n-y-aura-pas-de-lycee-a-chatillon-26-03-2017-6797427.php