Une fois de plus, j’ai saisi l’Office Départemental des Hauts-de-Seine sur la situation des locataires des immeubles du parc social départemental.
Vauban, Peyronnet, Sully Prudhomme… la dégradation du cadre de vie de ces résidences se ressent au quotidien avec peu d’action de la part d’un Office qui doit garantir la dignité à ses habitants.
Ainsi, ce sont des centaines d’habitants de Châtillon qui sont impactés par la prolifération des rongeurs près de leur lieux de vie alors qu’il conviendrait de boucher les trous dans la chaussée et d’adapter les conteneurs à cette problématique.
Ce sont des centaines d’habitants de Châtillon qui sont impactés par des parties communes en état d’insalubrité manifeste, avec des cages d’escalier dégradées, des entrées de résidence où s’entassent des déchets…
Ce sont pourtant des centaines d’habitants qui règlent leur loyer et leurs charges chaque mois et doivent pouvoir vivre de manière sereine.
Comptez sur ma détermination pour que chaque Châtillonnais puisse vivre dignement, je me refuse à abandonner les habitants à leur sort prétextant de la compétence du Département comme le fait la municipalité sortante ou me contentant de travaux bien tardifs comme s’exonère l’élue qui siège au Conseil d’administration de l’Office.