Séance plénière éprouvante à la Région IDF ces 31 mai et 1er juin : l’absence de l’exécutif avec Valérie Pécresse en intermittence (1 en séance Jeudi soir sur 15, 2 à la reprise de séance vendredi matin) a préjudicié à la bonne tenue de nos débats.Cela pose un problème de gouvernance : Valerie Pecresse est ailleurs Et le cumul de fonctions parmi les membres de l’exécutif dont certains sont Maires de grandes villes franciliennes entraîne un désintérêt des questions régionales malgré la réduction à 2 séances par semestre.

 

Les séances sont vidées de leur contenu, seul dossier d’envergure, le pacte agricole avec un dossier transmis tardivement (voir nos propositions 👇🏼) mais l’annonce phare d’une modification du règlement intérieur pour interdire « les signes ostensibles dans l’hémicycle », Valerie Pecresse en quête de son destin national…

 

Sur le fond, nous avons pointé la distorsion entre la communication et la réalité à travers le compte administratif 2017 : les crédits de paiement d’investissement, l’argent réel pour les territoires, n’a un taux d’exécution que de 85% : autant de transports (-35 millions €), de lycées, de politiques en faveur de la culture, du développement économique ou de la formation professionnelle (-31 millions €) qui manquent aux franciliens. Quant à la protection de l’environnement : 10 millions d’€ de moins…

 

Pourtant la Région s’est constituée une petite cagnotte de 20 millions d’euros que nous avons proposé d’utiliser pour alimenter un fond exceptionnel pour aider les franciliens à la conversion de leur voiture diesel…fin de non recevoir!

 

Comptez sur le Groupe Ensemble l’Île-de-France pour continuer d’être attentif à la qualité de vie des franciliens et à proposer une autre vision de notre Région.