Conseil Municipal de Châtillon jeudi 22 novembre , j’ai salué l’entrée de mon ami Gilles Peyronnet qui a rejoint notre Groupe avec une pensée affectueuse pour Marie-Therese David, élue et militante communiste, qui apres dès années d’engagement va profiter d’un repos mérité. 

Nous avons évoqué de nombreux sujets qui concernent la qualité de vie des Châtillonnais :

  • Sur l’aménagement de la ville, nous pointons le déséquilibre entre les différentes avec des zones sur densifiées et des pôles dédiés au développement économique mais…vides. Nous proposons un véritable équilibre dans l’aménagement par le biais de la mixité entre habitations, entreprises, commerces.
    Châtillon a besoin de chemins piétonniers oú se promener, de penser les mobilités douces, de créer des vrais lieux de vie!
    L’absence d’équipements fait craindre de nombreux problèmes avec tous les programmes immobiliers livrés ou en construction…
    Nous voulons penser notre territoire sur le long terme en incluant la Gare du Grand Paris qui entraînera automatiquement des mouvements en terme de logements ou d’emplois! Cette Gare est une chance, faisons en un atout majeur pour le développement de Châtillon!
    Nous sommes revenus également sur le secteur de l’Onera pointant la nouvelle résidence service, en plus des 620 logements projetés , qui devraient remplacer l’actuel site…Nous avons rappeler en soutien des parents d’élèves la nécessité d’un lycée…et avons été renvoyés à la construction de lycées à Bagneux et au Plessis pour accueillir nos enfants…!!!
    Les jeunes Châtillonnais n’ont pas à être préjudiciés et nous continuons à nous battre pour qu’un lycée soit construit à Châtillon seule ville du département à n’en compter aucun!
  • Sur les antennes relais nous avons été écoutés et c’est une victoire quant à l’application du principe de précaution : grâce à notre insistance, le Maire rejette désormais toutes les autorisations de pose des opérateurs dans les zones habitées. Reste l’antenne rue Pierre Brossolette à 80m de l’école des Sablons sans une zone très dense et en cuvette… Des mesures seront effectuées et nous étudions la possibilité d’un recours suite au refus du Maire de retirer son autorisation d’implantation de l’antenne…
  • Sur les études des enfants, sujet majeur qui a entraîné la grève des enseignants, mis à part « c’est la faute au percepteur », aucune explication sérieuse sur la crise de ces derniers jours. La grille a finalement été votée donnant une base légale à la rémunération des enseignants qui continueront donc cet accompagnement de qualité.
    Engagement a été pris suite à notre insistance de maintenir ce système. Il est tellement dommage de devoir systématiquement avoir des crises pour que la Mairie cesse son incurie : pas de contrat depuis des années, absence de base légale relevée par le Comptable public, absence d’informations aux enseignants « convoqués » pour signer leurs arrêtés…Il aura fallu un rappel du Trésor public, une grève des enseignants pour que la Municipalité régularise la situation…Cette légèreté est inquiétante et nous restons attentifs à la qualité des études dispensées dans l’intérêt des enfants…
  • Nous avons réitéré notre demande de plan de prévention des risques quant aux carrières. Les sols de notre ville sont poreux dans certains endroits et la multiplicité des chantiers avec des fondations creusées toujours plus basses les ont fragilisés. Il est impératif de prévenir tous risques d’effondrement et d’informer les habitants concernés pour éviter que ne se reproduise la catastrophe de la rue de Fontenay.
  • Sur le stationnement payant, nous avions réussi à faire échouer ce projet en Conseil Municipal de décembre 2017 mais Jp Schosteck a retrouvé une majorité de circonstances sur le sujet en juin 2018, les voix de ses frondeurs s’additionnant aux siennes pour faite passer ce projet inique.
    Nous réitérons notre opposition au projet de stationnement actuel qui ne prend en compte aucun besoin des châtillonnais avec un coût exorbitant ! Un recours est en cours et nous concertons la population pour un vrai projet de ville à vivre !
    Rien n’est pensé pour zones pavillonnaires ou les voies privées, rien n’est pensé pour les commerçants, aucun forfait privilégié pour les habitants, et figurez-vous que venir consommer, rendre visite, travailler, soigner ou enseigner à Châtillon coûtera de l’argent!
    NON A CE PROJET DE STATIONNEMENT PAYANT. NON AU COÛT EXORBITANT POUR LES HABITANTS !
  • Rejet de notre vœu relatif à la lutte contre le plastique dans la restauration scolaire. Pleins d’arguments opposés, mais pas de volonté de faire unanimité sur ce sujet pourtant primordial pour la santé de nos enfants et la lutte contre le réchauffement climatique !  » On n’est pas prêt » « ça coûte cher » « les agents veulent pas!!! » (ouioui véridique)…

Nous continuerons à porter tous ces sujets avec force et détermination et le seul bien vivre des Châtillonnais comme seule ambition !