A l’issue de la séance du Conseil Municipal du 10 avril 2019, nous demandons officiellement au Maire de cesser cette urbanisation irraisonnée de la ville, livrée aux promoteurs et transformée en une succession de chantiers qui dégradent notre quotidien.
Alors que chaque parcelle disponible semble transformée en programme de promotion immobilière sans aucune planification ou harmonie, voilà que désormais les promoteurs s’installent jusque sur les trottoirs publics pour vendre leurs appartements empêchant les piétons de circuler correctement comme au carrefour du General de Gaulle.

Notre ville mérite mieux : des lieux de vie, un urbanisme apaisé, des équipements satisfaisants comme un lycée si nécessaire et la préservation de notre cadre de vie, voilà ce que veulent les habitants!
Les terrains de l’Onera, derniers grands espaces disponibles, doivent nous permettre de penser notre ville à vivre autour d’espaces verts et d’équipements. Il est impensable de laisser ces terrains être transformés en 950 logements, ce que permet aujourd’hui le Plu et c’est pour cela que nous demandons de limiter la constructibilité de cette zone pendant qu’il est temps.

Nous continuerons de défendre l’intérêt de notre ville plutôt que celui des promoteurs conformément aux attentes des Châtillonnais!

Retrouvez les deux articles parus sur le sujet :