Cet été à Châtillon a apporté son lot de gros désagréments imprévus !!

Canicule

Les températures ont dépassé certains jours 35 degrés. Malgré le volontarisme des agents du CCAS, aucun lieu climatisé n’a été ouvert par la Municipalité, pour les habitants les plus fragiles, notamment les personnes âgées, alors que toutes les villes de notre département ont organisé ce type d’accueil.
Le réchauffement climatique est désormais un fait avéré et les étés caniculaires vont se reproduire fréquemment. Nous souhaitons la mise en place d’un véritable plan canicule : des locaux climatisés à disposition même en soirée, un réseau de veille pour les personnes les plus fragiles ou isolées…Les structures culturelles et de loisirs existantes, réfrigérées, pourraient les accueillir, avec par ailleurs une organisation d’activités et de festivités pour les chatillonnais qui ne partent pas ou peu en vacances. Ces structures sont actuellement fermées pendant la période estivale. La continuité de ces activités est également un impératif.

Pannes d’électricité

Suite à l’incendie du transformateur d’Issy-les-Moulineaux, des zones de Châtillon ont été privées d’électricité. Des groupes électrogènes ont rapidement été mis en œuvre mais, contrairement aux Municipalités voisines, aucune communication officielle n’a été faite par la Mairie, les habitants affectés par la panne, ont été livrés à eux-mêmes. Notre Groupe s’est déplacé à la rencontre de certains d’entre eux, qui nous ont fait part de leur incompréhension et de leurs nombreuses démarches personnelles pour obtenir des informations.

Effondrements de terrains

De nouveau rue de Fontenay, et un autre, rue de Bagneux dans un immeuble en construction. Même si les situations semblent maitrisées, nous demandons au Maire, d’une part une étude d’impact complète sur la situation réelle des sols de notre ville, bâtie sur des carrières, et largement fragilisée ces dernières années par les trop nombreux chantiers immobiliers, et d’autre part une politique de maitrise et de prévention des risques afin d’anticiper ces problèmes, ce qui ne semble pas être présentement le cas.

Stationnement payant

Cet été a aussi vu la mise en place du stationnement payant et ce, sans aucune information à la population. Lors du Conseil Municipal de décembre 2017, notre Groupe avait réussi à faire rejeter ce projet, conçu uniquement pour combler les pertes de plus de 4 Mios €, cumulées depuis 1999, liées au contrat de concession du parc de stationnement Maison Blanche. Ces pertes, liées à une mauvaise gestion et un manque de contrôle de cette délégation de service public, devront d’une manière ou d’une autre, être prises en charge par la commune. Afin d’échapper à un contentieux, où la responsabilité de la Commune serait engagée, le Maire a préféré quasiment doubler le nombre de places payantes (1 363 places en 2020).
Malgré notre opposition, ce projet a été adopté lors du Conseil Municipal de juin, le Maire ayant retrouvé à cette occasion une majorité de circonstance. Ce projet, est contraire aux intérêts de notre ville et de ses habitants, qui vont être pénalisés par l’incurie de la gestion municipale. Nous avons décidé d’introduire un recours contre les délibérations.
Parfaitement conscients que le stationnement doit être réglementé dans notre ville aux portes de Paris, nous pensons qu’il doit être élaboré, sur la base d’un plan de circulation concerté avec les habitants et les commerçants, incluant les nouveaux modes mobilité et préservant des chemins piétonniers et des zones commerçantes.

Bonne rentrée !

Une bonne rentrée à tous les jeunes Châtillonnais et à la communauté éducative mobilisée pour la réussite et le bien-être de nos enfants.
Le plus marquant est le retour au rythme scolaire des 4 jours. Saluons le professionnalisme des agents mis au pied du mur pour organiser les temps périscolaires du fait de l’absence totale d’anticipation de la Municipalité malgré nos alertes répétées à l’instar des Fédérations de Parents d’Elèves, au Maire et à son adjoint à l’Education.
Nous resterons encore attentifs aux équipements municipaux surchargés, notamment nos 2 collèges, arrivant à saturation. Et toute notre solidarité pour tous nos lycéens, qui ont un temps de trajet allongé, pour rejoindre d’autres lycées que le lycée Monod, surchargé. Malgré l’absence de volontarisme de la municipalité, comptez sur notre détermination pour lutter pour un lycée à Châtillon »
Notre conception de l’action publique n’est pas d’imposer dans l’urgence sans aucune planification mais bien d’anticiper, de concerter, d’informer et d’évaluer !