En ma qualité de Conseillère régionale, j’ai saisi le Directeur de l’antenne départementale de la Ratp sur la problématique des vendeurs à la sauvette du Métro Maison Blanche.

Vente illégale de produits de contrebande, de denrées alimentaires non contrôlées, ces activités provoquent de nombreuses nuisances liées à l’insalubrité ou à l’instauration d’un climat d’insécurité.
A ce titre, je me félicite que la RATP ait pris en compte l’importance de cette demande et s’engage à faire le nécessaire pour mettre fin à cette situation (télécharger le courrier de la RATP).

Il est absolument indispensable compte tenu de la coexistence de plusieurs domanialités que les différentes forces de sécurité se coordonnent : police des transports, police nationale et police municipale.
En effet, il n’existe aucune solution miracle et seule le volontarisme des différents acteurs permettra de solutionner durablement la situation pour que les riverains et usagers puissent se déplacer de manière sereine.
Inutile d’accuser tel ou tel de manière démagogique ou de tendre la situation, l’essentiel est bien qu’en tant qu’élus locaux nous puissions faire le lien pour fluidifier l’action.

C’est ce à quoi je vais continuer de m’employer en restant attentive à la situation  et en vous rendant compte.