Les chatillonnais qui paient pourtant des impôts locaux très élevés n’y ont pas droit faute de volonté politique de la municipalité!
Entouré par des communes ayant fait le choix d’adhérer à Vélib’ et aux portes de Paris, c’est un comble!
Les châtillonnais n’auront qu’à marcher depuis Montrouge, Bagneux, Malakoff, Clamart ou Fontenay!
Les coûts ont bon dos quand on sait que les emprunts toxiques ont coûté, en perte sèche, près de 31 millions d’euros à la commune…


Dans Le Parisien:

 


Dans Le Parisien: